Capucine et le petit Poucet (6-8 ans)

Capucine et le petit Poucet (6-8 ans)

  Salut Capucine ! Lança un petit garçon dans la cour de récréation

  Oh, bonjour petit Poucet, tu étais malade ? Ça fait une semaine que tu n’es pas venu à l’école, je n’ai pas vu tes grands frères non plus. 

Petit Poucet semblait triste.

  Nos parents ont eu des soucis, on était chez nos grands-parents.

  Tu es mon meilleur copain depuis la maternelle petit Poucet, tu sais que tu peux me dire des secrets, je ne les répèterai à personne.

Les larmes montèrent aux yeux du petit garçon. 

  Mon papa n’a toujours pas trouvé du travail, du coup il n’y a pas assez de sous pour toute la famille, l’assistante sociale est venue cette semaine et on risque d’être obligés d’aller habiter chez papi et mamie mais je ne veux pas changer d’école et quitter mes parents.

Capucine était triste. Elle aimait beaucoup petit Poucet, pas question qu’il change d’école. Comment faire ? Il fallait trouver un moyen d’aider son papa.

  Je vais t’aider petit Poucet. On va réfléchir et trouver un plan.

  Merci Capucine, tu es super gentille ! Vite, il faut se mettre en rang sinon on va se faire gronder par la maîtresse.

Le lendemain, dès son arrivée à l’école, Capucine prit à part son ami :

  Petit Poucet j’ai raconté ton histoire à mon papa qui m’a dit qu’il pourrait embaucher ton père.  Un vrai travail pour gagner des sous, comme ça tu ne seras pas obligé d’aller chez ton papi loin d’ici.

  Oh Capucine, c’est super ! J’espère seulement que ça marchera. Croisons les doigts.

Le soir même les papas se rencontrèrent, l’affaire fut rondement menée. Le travail consistait à s’occuper des jardins de l’hôtel que dirigeait le père de Capucine. Le salaire n’était pas énorme mais suffisant pour faire vivre toute la famille, enfin, c’est ce que pensait le papa du petit Poucet.

L’assistante sociale réapparut la semaine suivante pour vérifier tout ça : les comptes de la famille, si les sept garçons ne manquaient de rien, comment était la maison. C’était une dame habillée tout en noir avec des cheveux gris attachés en chignon serré, elle était sévère et jamais elle ne souriait. Elle parla beaucoup avec les parents qui semblaient soucieux et inquiets. Les garçons restèrent très sages à l’écart. Enfin elle s’adressa à toute la famille :

  Après cette visite je dois dire que les choses se sont arrangées pour votre famille, le nouveau travail de monsieur vous permet d’envisager le futur avec plus de sérénité. Cependant, la situation est encore trop fragile, je suis obligée de placer vos trois derniers chez leurs grands-parents pendant un ou deux ans.

Petit Poucet et ses deux frères éclatèrent en sanglot. C’était trop injuste, pourquoi eux ? Soi-disant qu’ils seraient plus simple à gérer que leurs frères adolescents. On allait voir ça.

Le soir même dans leur chambre, les trois cadets élaborèrent un plan : il fallait s’enfuir rapidement, avant que papi et mamie n’arrivent. Le petit garçon allait tout organiser pour quitter la maison et se cacher. Mais où aller ? Construire une cabane dans le bois ? Pourquoi pas, les beaux jours étaient là et ils n’auraient pas trop froid. Et pour manger ils pourraient pêcher dans le ruisseau. Poucet s’endormit l’esprit plein de projets tous un peu fous mais il devait agir. Le lendemain, à l’école, il raconte son plan à son amie qui réagit immédiatement  :

  J’ai une idée petit Poucet, vous pouvez vous cacher dans l’abri au fond de notre jardin, jamais personne n’y va à part moi pour jouer avec mes poupées.

  Oh super idée, tu sais, je n’étais pas très rassuré à l’idée de dormir dans la forêt, imagine qu’il y ait un ogre ou une sorcière ! Tu nous sauves encore une fois Capucine.

Deux jours après, le temps de préparer discrètement leur fugue, les trois frères passèrent leur première nuit dans la cabane avec des chips et trois bons sandwiches au Nutella préparés par leur amie. 

Dans la famille de petit Poucet c’était l’affolement, les parents interrogèrent les grands frères qui bien sûr ne savaient rien, le papa eut la présence d’esprit de téléphoner aux parents de Capucine. La maman avait trouvé le comportement de sa fille un peu étrange depuis la veille,  elle rassura le père des fugueurs lui promettant d’enquêter et de le tenir au courant.

La petite fille ne résista pas longtemps aux questions de sa maman. Le père de Capucine arriva et discuta longuement avec son épouse. Il était très calme et ne gronda personne. Ensuite le couple ramena les trois frères chez eux et fit cette proposition aux parents de petit Poucet :

  Nous voudrions, avec mon épouse, vous proposer de prendre en charge vos trois derniers ainsi que le demande l’assistante sociale. Nous avons une grande maison et une fille unique qui serait ravie d’avoir des amis chez elle. Ainsi ils resteront dans la même école et proches de leur famille. Cela nous ferait très plaisir si vous acceptiez.

  Oh, mille mercis, ce serait un tel soulagement pour nous de savoir nos enfants proches. J’espère seulement que l’administration sera d’accord !

  Ne nous remerciez pas, remerciez votre petit Poucet, tellement gentil et débrouillard, c’est un appel au secours qu’il nous a lancé et nous devons l’entendre. 

Les trois frères sautèrent de joie avec des larmes de bonheur dans les yeux. 

Le lendemain l’assistante sociale donna son accord et même un sourire ! Très vite les deux familles se lièrent d’une solide amitié et Capucine était heureuse de ne plus être toute seule dans cette grande maison…

 …La porte de sa chambre s’ouvrit doucement, c’était son papa qui venait la réveiller :

—  Capucine, ma chérie il est l’heure de se lever, le petit-déjeuner est prêt !

  Bonjour papa, tu ne devineras jamais ! J’ai rêvé de l’histoire du petit Poucet, celle que tu m’avais racontée cet hiver. Tu te souviens ? 

  Mais oui, tu avais détesté ce conte, tu avais même fait un cauchemar avec l’ogre qui voulaient te dévorer dans ton lit. 

  Et bien ce soir c’est moi qui te raconterai ma nouvelle histoire du petit Poucet et de sa famille, tu vas l’adorer, je suis sûre.

 

One thought on “Capucine et le petit Poucet (6-8 ans)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.