L’excès est l’ami du pire

L’excès est l’ami du pire

 Je cherche cette merveille dans le parking de location, tous les essais dans les revues et blogs spécialisés sont unanimes : une nouvelle façon de voyager, moins de stress, plus de sécurité, gestion des limitations de vitesses, des embouteillages…Ce Paris-Toulouse dans une toute nouvelle e-MB avec conduite autonome de niveau 5 s’annonce passionnant.

En m’approchant, les feux LED clignotent, la porte se déverrouille. La carte de la voiture, paramétrée à mon identité a été reconnue à distance. Je m’installe, habitacle sobre et élégant. Je me félicite de l’avoir louée. 

  Bonjour Monsieur Dino, je suis votre MB, vous pouvez m’appeler « Mon MB » et me donner vos consignes. Essayons : donnez-moi votre taille pour que je règle au mieux votre siège.

  Euh…Mon MB je mesure un mètre quatre-vingt.

Effet « wouah » le siège bouge et se cale parfaitement !

Je démarre et quitte le parking. Direction l’autoroute.

  Mon MB, destination Toulouse, 13 rue Gabriel Péri.

  Destination enregistrée. Choisissez l’itinéraire sur l’écran. Choisissez le mode de conduite : classique ou autonome.

  Mon MB, conduite classique pour commencer. Joue mon flow Deezer. Température 21 degrés.

  Commandes validées Monsieur Dino.

Je trouve ça impressionnant. Je quitte Paris facilement et j’ai hâte de tester cette conduite assistée qui vient enfin d’être autorisée par les autorités. 

  Mon MB, passe en conduite autonome. 

  Mode autonome activé. Vous pouvez lâcher les commandes Monsieur Dino.

C’est spectaculaire, la voiture gère les ralentissements, double en sécurité, gère les limitations. Je trouve ça à la fois fabuleux mais aussi un peu inquiétant. Ma MB et moi passons Orléans, Châteauroux, la traversée de Limoges étant toujours un peu compliquée, je préfère reprendre la main :

  Mon MB, je reprends les commandes.

  Négatif Monsieur Dino, mode autonome activé jusqu’à destination.

Je répète mon ordre, même réponse… J’appuie sur la pédale de frein. Aucun effet. Le volant vibre dès que je le touche. Je ne peux bien sûr pas débrayer une voiture automatique. Ni serrer un frein à main électrique.

  Mon MB laisse-moi conduire merde !

  Demande invalide Monsieur Dino.

Oh putain, c’est quoi ce bordel ! Je sens une décharge d’adrénaline qui paralyse mes bras. L’angoisse me submerge. Je prends mon portable et appelle le 112…

  Allo ! Je suis coincé dans une MB noire en mode conduite autonome bloqué. Je ne peux rien faire. Elle est programmée jusqu’à Toulouse mais ne répond plus à rien. Je ne peux pas l’arrêter.

  Ici la gendarmerie autoroutière. Ne paniquez pas, donnez-nous votre position.

  Je viens de traverser Limoges direction Brive. La voiture s’emballe, elle ne gère plus rien. Là elle est coincée à 110 KM/H ! Elle vient d’arracher le rétro d’une voiture en la doublant !

  Restez calme, une patrouille vient d’être déclenchée, deux motards et une voiture vont vous escorter. On va contacter le constructeur. Un reset n’est pas possible ?

  Je n’en sais rien du tout, c’est une voiture de location. Oh putain on vient de piler derrière un camion et elle repart de plus belle ! Je vais essayer de sauter quand elle ralentira un peu… Merde ! les portes et les fenêtres sont bloquées. Je vais crever la-dedans. 

  Monsieur, ne faites rien pour le moment, l’escorte va dégager le passage.

Devant mes yeux ma vie défile aussi vite que le paysage. J’ai la nausée. Je ne veux pas mourir ! Les secours me doublent et se calent devant moi gyrophares et sirènes hurlantes. Elle se déporte sur la gauche, semblant se caler dans la bande d’arrêt d’urgence, le rail frotte le côté dans un bruit infernal. La borne orange d’appel d’urgence déborde sur la chaussée et se rapproche. On la défonce… mais la voiture continue, comme possédée par une force surnaturelle. 

  Bonjour Monsieur Dino, je suis Enzo, le technicien MB, nous vous avons localisé, nous allons vous aider à stopper le véhicule. Veuillez appuyer sur le bouton rouge à côté du rétroviseur. Maintenez-le appuyé dix secondes. 

« Monsieur Dino, commande invalide »

  Putain ! Vous avez entendu ? Démerdez-vous ! Sortez-moi de là bordel ! Elle vient de renverser un motard ! Ohhh on fonce sur un camion-citerne…on l’a accroché à l’arrière, elle est de plus en plus folle !

  Je suis en contact avec nos ingénieurs. Nous allons y arriver, ne paniquez pas. Ne raccrochez pas.

« Mon MB » a autoritairement remplacé mon flow par autoroute-info. J’entends qu’une voiture folle incontrôlable noire escortée arrive sur Brive. C’est moi…la radio demande aux automobilistes de quitter l’autoroute ou de ralentir sur la bande d’arrêt d’urgence à l’approche de notre « convoi ». Au sud de Brive les barrières de péages sont laissées ouvertes. La voiture ne ralentit même pas, on heurte le support de la barrière, le capot est arraché et percute une Twingo qui tentait de nous éviter.

 J’ai mis ma vie entre les roues de ce tas de ferraille prétentieux, mon excitation de ce matin est bien loin…Je sème la mort : je vois dans le rétroviseur un fourgon que nous avons frôlé se fracasser sur les rails de sécurité et prendre feu. Je vomis. 

  Monsieur Dino, je suis ingénieur chez MB, pouvez-vous manipuler le toit ouvrant ?

  Oui…Oh putain ! il s’est ouvert de même pas cinq centimètres. Il est bloqué là !

  Ça ira, prenez la carte-clé et jetez là par l’ouverture du toit.

J’arrache la carte et la balance…et là, probablement pour me punir de mon audace, la voiture accélère et se cale à 160 en louvoyant sur la chaussée. Devant nous le semi-remorque peine à se serrer. La voiture suicidaire fonce sous l’attelage. Le choc est à la fois assourdissant et éblouissant. Et puis plus rien, le néant. L’équipage diabolique e-MB-Dino n’est qu’un amas de tôles et de chairs disloquées et mêlées. Adieu Toulouse. Adieu la vie.   

 

2 réflexions sur « L’excès est l’ami du pire »

  1. Mon dieu !!!
    Quelle course sans fin ! Je me suis sentie bloquée dans cette voiture de (malheur) de location et je suis entrée droit dans le mur avec ton personnage. Je ne suis pas prête de faire confiance à al technologie pour conduire, même si mes créneaux laissent à désirer. Je crois reconnaitre la consigne, et si c’est le cas, elle est réussie ! Bonne soirée, Sabrina (ex ELS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.